Ces plantes qui nous soignent

De tout temps, l’homme a utilisé les plantes pour se soigner. La phytothérapie est une médecine douce dont les bienfaits sont reconnus.  En Europe jusqu’au 19 ème siècle, les plantes représentent l’essentiel de la pharmacopée et constituent la principale source des remèdes

contre les maladies.

  • Les plantes sont utilisées entières ou en partie.

Quelques exemples :

Plante entière : escholtzia (tranquillisant)

Racine : harpagophytum (antirhumastismal)

Tige : prêle (reminéralisant)

Ecorce : bourdaine (laxatif)

Bourgeons : pin (antiseptique respiratoire)

Feuilles : menthe (digestive)

Fleur : sureau (anti-inflammatoire, antiviral)

Fruit : fenouil (antispasmodique, digestif)

Graine : lin (laxatif doux)

  • L’homme n’a cessé d’améliorer l’efficacité de ces plantes par différentes méthodes d’utilisation.

phytotherapie5

1) Tisane :

Par infusion : on verse de l’eau bouillante sur les plantes et on laisse infuser quelques minutes.

Par décoction : on porte les plantes à ébullition dans une casserole d’eau froide quelques minutes.

Par macération : les plantes sont plongées dans un liquide froid (eau, vin ou huile) pendant plusieurs heures.

2) Poudre en gélules

3) Extraits hydro-alcooliques ou teinture-mère :

La plante est coupée, mise à macérer dans une solution hydro-alcoolique puis filtrée.

4) Huiles essentielles :

Extraction des principes actifs volatils de la plante par distillation.

5) Gemmothérapie :

Utilisation des bourgeons, jeunes pousses ou radicelles mis à macérer dans un mélange eau, alcool, glycérine. On obtient des macérats glycérinés qui concentrent les principes actifs des plantes.

  • Phytothérapie = les médicaments d’aujourd’hui et de demain

Aujourd’hui encore, de nombreux médicaments proviennent des plantes. Elles servent de modèle pour la molécule active produite ensuite par les laboratoires.

Quelques exemples :

La quinine, un antipaludique provient du quinquina.

La digitaline extraite de la digitale pourpre est un cardiotonique à doses thérapeutiques.

La morphine et la codéine ont été extraits de l’opium provenant du pavot blanc.

La reine des prés ou le saule blanc étaient connus depuis longtemps pour les propriétés antalgiques. Ils contiennent en effet de l’acide salicylique, précurseur de l’aspirine. Le nom même de l’aspirine dérive du nom latin de la reine des prés Spirea ulmaria.

L’if et la pervenche ont plus récemment permis la découverte d’anticancéreux le taxotère et la vincristine.

La recherche actuelle semble prometteuse. De nombreux laboratoires font de la bioprospection et du criblage haut débit. Des robots analysent des milliers d’extraits végétaux par jour pour détecter des

molécules actives.

A Roscoff, les chercheurs étudient des molécules extraites d’éponges de mer prometteuses dans le Parkinson ou la maladie d’Alzheimer. Un arbre Cercropia obtusifolia utilisé dans la médecine traditionnelle mexicaine fait l’objet de recherches actives dans le domaine du diabète.

Mais phytothérapie n’est pas synonyme d’innocuité. Outre la toxicité intrinsèque de chaque plante, des interactions avec les traitements habituels sont possibles.

Le millepertuis connu pour son action antidépressive inhibe certains enzymes qui jouent un rôle dans l’élimination de certains médicaments ( anticoagulants, contraceptifs oraux…).

Il faut toujours demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien quand vous avez un traitement régulier.

  • Une solution facile pour profiter des bienfaits des plantes : Bioélixir

phytotherapie3Plusieurs extraits de plantes, concentrés en une ampoule vous apportent une solution naturelle pour votre santé au quotidien.

Circulation : Cyprés, petit houx, marronnier, hamamélis

Articulations : curcuma, saule blanc, harpagophytum, cassis, bouleau, reine des prés

Hépato : artichaut, pissenlit, romarin, frêne, noyer, radis noir

Stress : calendula, valériane, mélisse, goji

Draîneur : pissenlit, fenouil, génevrier, sève de bouleau, cyprés, frêne

Digestion : camomille, menthe, fenouil, romarin, gingembre, ananas

Immunité :

ortie, éleuthérocoque, ginseng, orange

Tonus : maca, cola, maté, guarana

 

Comments are closed.