IMC et tour de taille chez l’adulte

La proportion de la population en surpoids et en obésité n’a cessé d’augmenter en France et dans le monde depuis 1980.

Enquêtes_sur_l'obésité_en_France

 

 

Évolution de l’obésité en France de 1981 à 2016.

 

La surveillance régulière de son poids est le meilleur moyen d’apprécier sa corpulence. Cependant, la définition médicale de l’excès de poids repose, non sur le poids lui même mais sur l’indice de masse corporelle (IMC).

 

Qu’est-ce que l’indice de masse corporelle ?

Son calcul permet, en fonction du poids et de la taille, de déterminer le degré de surpoids ou d’obésité ou à l’inverse d’insuffisance de poids d’une personne. Mais il faut également tenir compte des pathologies associées, du type et de l’ancienneté de l’obésité…

Un IMC dit « normal » doit être compris entre 18.5 et 25. L’IMC moyen en France était de 25.8 en 2015.

Il existe 6 niveaux d’IMC, de la maigreur à l’obésité massive.

 

Comment calculer son IMC ? 

La formule est : IMC = poids (en kg) : taille (en cm)²

Exemple : 70kg pour 1.73m IMC = 70 : (1.73 x 1.73) = 23.4

Attention, cette formule n’est applicable que chez les adultes de plus de 18 ans. Cependant, il ne faut pas négliger ce problème chez les enfants car la prévalence du surpoids est estimée à 17 % chez les 6-17 ans, dont 4 % d’obèses en 2015.

 

Les différents seuils de l’IMC chez l’adulte

Classification                    IMC               Pourcentage de la population française en 2015

Maigreur                         < 18.5                           2.2%

Normal                         18.5 à 24.9                     48.7%

Surpoids                        25 à 29.9                       33.2%

Obésité modérée 1       30 à 34.9                       11.4%

Obésité modérée 2       35 à 39.9                        2.8%

Obésité massive                > 40                           1.3%

 

Pourquoi mesurer son tour de taille ? 

Il est important de mesurer son tour de taille car plus que le poids, c’est la localisation de la graisse qui compte. L’IMC ne tient pas compte de la distribution corporelle des graisses.

Dans notre corps, il existe deux types de graisses : les tissus adipeux sous-cutanés et les tissus adipeux viscéraux qui entourent les organes et peuvent perturber leur fonctionnement.

La masse grasse abdominale prédispose en effet au diabète, à l’hypertension artérielle, au cholestérol…

L’un des moyens les plus simples pour évaluer la quantité de tissu adipeux viscéral est de mesurer le tour de taille.

 

Comment mesurer son tour de taille ? 

Le tour de taille est mesuré avec un mètre de couturière à mi distance entre le haut de la hanche et la dernière côte flottante sur la ligne médiane du corps.v4-460px-Measure-Your-Waist-Step-5-Version-3.jpg

Les seuils à ne pas dépasser sont 88 cm chez la femme (hors périodes de grossesse) et 102 cm chez l’homme.

 

Surpoids ou obésité, quels sont les risques pour la santé ? 

Les personnes en surpoids ou souffrant d’obésité ont une qualité de vie moindre et encourent des risques pour leur santé.

La répartition des graisses est un facteur important à prendre en compte pour évaluer ce risque.

On distingue :

  • l’obésité androïde : plus les kilos en excès se situent dans le ventre et sur le haut du corps, plus les risques pour la santé augmentent (diabète de type 2, maladies cardiovasculaires…)
  • l’obésité gynoïde : la graisse est localisée sur la partie basse du corps (fesses, hanches, cuisses…).

 

Cet article est extrait d’InfoSanté août 2020.

Comments are closed.