Indispensables conseils de l’été

Pour passer un été sans problème, voici quelques réponses aux bobos estivaux.

été 2017.jpg2

 Mes jambes sont comme des poteaux :

Tout d’abord, éliminer le risque de phlébite. Si c’est gonflé, rouge, douloureux, consultez votre médecin.

♦ Pour l’insuffisance veineuse bénigne, le mieux est le port de chaussettes de contention. Il existe pour l’été des modèles à pieds ouverts adaptés aux chaussures d’été. Les matières transparentes sont à privilégier.

♦ Les veinotoniques par voie orale sont à utiliser en cures de 20 jours par mois. Il existe de nombreuses spécialités : circulymphe, diosmine, esberiven, daflon, jouvence de l’abbé Soury…

♦ Un massage circulaire, de la cheville vers la cuisse, apporte un réel soulagement. Pensez à garder ces gels au réfrigérateur pour accentuer l’effet frais.

Je ne peux plus manger de glaces, j’ai les dents sensibles.

♦ La première mesure pour enrayer une hypersensibilité est l’utilisation d’une brosse à dents très souple et d’un dentifrice adapté. Certains composants de ces dentifrices aident à diminuer la douleur et à reminéraliser l’émail (elmex sensitive, arthrodont…). Ils sont à utiliser à chaque brossage, en traitement d’attaque, au moins 2 fois par jour puis à alterner avec un autre dentifrice pour éviter les récidives.

♦ Des bains de bouche « dents sensibles » renforcent l’action du dentifrice (elmex …).

♦ Un gel peut être appliqué directement sur les dents après le brossage. Il obture les canaux conduisant aux nerfs dentaires sensibles et bloque ainsi la douleur. (Elmex sensitive professionnel).

On me dit qu’il faut boire mais je n’ai pas soif.

Le risque est la déshydratation qui survient quand on ne compense pas ses pertes en eau et sels minéraux. Les 1ers signes sont : sensation de soif, urines colorées, lèvres séchées, perte de poids légère, fatigue. Si la perte en eau avoisine les 5 à 6 %, des maux de tête, des nausées apparaissent. A partir de 15 %, la déshydratation est potentiellement mortelle.

Quelques mesures de prévention :

♦ Connaitre ses besoins : 30 ml d’eau par kg de poids et par jour (ex : pour une personne de 50 kg, il faut un apport de 50×30 soit 1500ml soit 1.5 l). 80 % de cet apport se fait  par les boissons, 20 % par l’alimentation.

♦ Boisson ne veut pas dire uniquement eau : pensez aux infusions, thé, bouillon, jus de fruits, eau gazeuse…

♦ Augmenter les quantités de boissons en cas d’élévation de la température ambiante ou en cas de fièvre.

♦ Consommer des aliments à forte teneur en eau : soupes, fruits et légumes, yaourts, glaces à l’eau.

Je suis en vacances et j’ai du mal à aller aux toilettes.

Chez certaines personnes, les changements d’habitude de vie peuvent entraîner une constipation. Le plus souvent des règles hygiéno-diététiques suffisent à palier ce désagrément  (boire beaucoup d’eau, manger des fruits et légumes riches en fibres, activité physique régulière).

Si ces mesures ne suffisent pas, l’utilisation d’un laxatif de lest (mucilages qui augmentent le volume des selles) ou d’un laxatif osmotique (favorisent l’hydratation des selles  : macrogol, lactulose, sorbitol)est à privilégier.

 

 

 

Comments are closed.