La sieste et ses bienfaits

La sieste, ce moment de sommeil en milieu de journée n’est pas du temps perdu. Peu pratiquée dans les pays occidentaux, elle est en revanche souvent quotidienne dans les pays asiatiques comme le Japon où elle est un signe de respect de soi et des autres ( plus en forme, on est plus performant). Elle est nécessaire à l’organisme des jeunes enfants mais aussi des adultes et des seniors.

C’est un besoin physiologique issu d’un rythme biologique inné chez les mammifères qui se manifeste entre 13 et 15 heures.

sieste3

Sa durée :

Il semblerait que les siestes brèves de 10 à 30 minutes soient les plus efficaces. Elles sont constituées d’un sommeil lent et léger et ne provoquent pas de somnolence post-réveil. Le cœur ralentit, la respiration aussi. Elle est relaxante et restaure les capacités de vigilance et de concentration.

La sieste longue est un vrai temps de sommeil qui se déroule sur un cycle entier (ou 2) d’une durée de 1h30 (ou 3h). Sommeil lent léger, sommeil profond puis sommeil paradoxal se succèdent. A réserver pour le weekend. Attention, ce type de sieste ne convient pas aux insomniaques car chez ces personnes les heures de sieste ne sont pas récupératrices et viennent en déduction du temps de sommeil de la nuit suivante.

Ses bienfaits :

♦ La sieste compense les effets négatifs du manque de sommeil. 17% des Français de 25 à 45 ans ont une dette de sommeil. Elle améliore de façon immédiate la concentration, le stress, l’humeur, la  fatigue.

♦ Elle a un effet stimulant. En effet, en fin de sieste, l’organisme libère de l’adrénaline qui stimule le rythme cardiaque.

♦ Elle est bénéfique pour le cœur car elle diminue le stress qui est un facteur de risque cardiovasculaire.

♦ Elle permet une meilleure mémorisation (ce qui est vrai aussi pour le sommeil de nuit).

♦ Elle réduit le stress.

♦ Elle favorise la créativité. Pendant la sieste, notre inconscient travaille. Nous laissons libre cours à l’expression et à la projection des images stockées pendant l’éveil.

Quand, comment, où faire la sieste?

Faites la sieste entre 12 et 15 h quand la vigilance baisse naturellement. En début d’après-midi, elle ne perturbe pas le sommeil nocturne.

Utilisez un réveil pour éviter de la prolonger au delà de 30 minutes. Les siestes longues sont à réserver au weekend pour compenser un manque de sommeil.

Allongez-vous ou restez assis si possible adossé. Décroisez les jambes et les bras, fermez les yeux…

La sieste peut se pratiquer partout : dans les transports, le train, à la maison ou même au travail. A vous de convaincre votre employeur.

 

sieste1

Comments are closed.