Les différents types de masques

Les masques : comment s’y retrouver ?

Les masques chirurgicaux ou anti-projection

Ils sont destinés à éviter la projection de sécrétions des voies aériennes ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles lors de l’expiration de celui qui le porte.

Ils doivent être changés toutes les 4 heures et doivent être remplacés dès qu’ils sont mouillés ou souillés et jetés dans une poubelle avec couvercle  munie d’un sac plastique. Puis, lavez-vous les mains à l’eau et au savon ou désinfectez-les avec une solution hydro-alcoolique.

masque 1Les FFP2 ou masque de protection individuelle

Ce sont des masques filtrants destinés à protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Ils peuvent filtrer 90% à 95% des particules émises par le porteur.

ATTENTION : Les masques de type FFP2 ne protègent cependant que de la transmission directe d’un virus (ici par inhalation de gouttelettes contaminées, par exemple lors d’une conversation en face à face). Ils n’offrent aucune garantie contre le risque de transmission indirecte, qui peut advenir en se frottant les yeux par exemple après avoir serré la main d’une personne porteuse du SARS-CoV-2 qui se serait mouchée.

Une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé. Il doit être changé immédiatement chaque fois qu’il est souillé, mouillé, ou mal positionné sur le visage.

Ils sont réservés aux professionnels de santé.

masque 2Les masques alternatifs ou masques tissu

Ils servent principalement à éviter que le porteur n’infecte son entourage. Suivant la norme AFNOR, ces masques sont en mesure d’arrêter entre 70 % (catégorie 2) et 90 % (catégorie 1) des particules.

 Ils sont réutilisables et doivent êtres lavés à 60°C entre chaque utilisation. Ils sont en vente en pharmacie.

masque 3

N’oubliez pas les autres gestes barrières (lavage des mains, distanciation sociale). Le masque seul ne suffit pas.

Comments are closed.