Les huiles essentielles de l’hiver

Un peu d’histoire :

L’utilisation d’huiles essentielles est ancienne (dans cialis luxembourg l’Egypte antique elles servaient à la conservation des momies). Mais c’est en 1935 que le chimiste français René Maurice Gattefosé développe l’aromathérapie moderne. L’anecdote est célèbre : alors qu’il effectue des recherches en parfumerie, il se brûle grièvement les mains. Il applique alors sur ses plaies de l’huile essentielle de lavande. Les résultats sont stupéfiants : l’essence de lavande possède de réelles propriétés antiseptiques et cicatrisantes.

1) Mais c’est quoi une huile essentielle ?

C’est une substance odorante et volatile, extraite d’un végétal soit par distillation (on parle d’huile essentielle) ou par expression à froid (pour les agrumes, pour les puristes on parle alors  d’essence).

La composition des huiles essentielles est très complexe puisqu’elles peuvent renfermer jusqu’à plusieurs centaines de molécules différentes.

  • Choisissez des huiles essentielles de qualité :

Sur l’étiquette, doit être mentionnés le nom botanique (latin), l’organe producteur et le chémotype (ce sont les composants qui donnent l’action thérapeutique).

Seules les huiles essentielles chémotypées garantissent l’activité. Préférer des produits bio.

HE2Ex : ravintsara

Cinnamomum camphora

origine : feuilles

chémotype : 1,8 cineole, terpinéol

 

 

 

 

 

 

  • Comment les utiliser ?

Quatre modes d’utilisation:

la voie orale,

le massage,

le bain,

la diffusion.

Toutefois, ils

ne conviennent pas à toutes les huiles essentielles.

  • Précautions d’emploi :

Ce sont des concentrés d’actifs naturels très puissants donc à manier avec prudence. Pour une action efficace et sans danger, il est primordial de toujours respecter la posologie à la goutte près.

Par principe de précaution, il est déconseillé voire interdit aux femmes enceintes et allaitantes d’utiliser des huiles essentielles. L’utilisation est contre-indiquée chez l’enfant de moins de 36 mois et chez l’enfant de moins de 6 ans, sans avis médical.

Pour les personnes présentant un terrain allergique, il est conseillé de procéder à un test de tolérance. Pour cela, déposer une goutte d’huile essentielle dans le pli du coude et attendre 20 minutes. Vérifier qu’aucune réaction n’apparaît.

Ne jamais appliquer d’huiles essentielles pures sur les yeux, les muqueuses auriculaires, nasales et ano-génitales.

En cas d’accident, ne jamais rincer avec de l’eau mais avec une huile végétale (olive, tournesol….).

Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes (huiles essentielles d’agrumes) et ne doivent pas être appliquées sur la peau avant une exposition aux UV ou au soleil.

Les huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l’eau, mélangez-les avec un excipient tel que la base neutre pour le bain. Ne jamais prendre d’huiles essentielles pures par voie orale, utiliser un comprimé neutre.

2 ) Top 5 des huiles essentielles pour l’hiver 

Arbre à thé : antibactérien, antiviral, antifongique

Citron : antiseptique, facilite la digestion

Ravintsara : antiviral, stimule l’immunité

Eucalyptus radié : décongestionnant respiratoire, expectorant, antibactérien

Cyprés : antitussif, décongestionnant veineux et lymphatique (attention, cette HE a des propriétés oestrogène-like et est donc contre-indiquée dans toutes les pathologies hormono-dépendantes)

3 ) Petites pathologies de l’hiver 

 

  • Défenses immunitaires : ravintsara 1 goutte + citron 1 goutte sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée de miel matin et soir 5 jours sur 7 pendant 2 semaines. Chez l’enfant de plus de 3 ans, 1 goutte de ravintsara + 1 goutte d’eucalyptus radié dans de l’huile végétale, en massage de la voûte plantaire 5 jours sur 7

 

  • Maux de gorge : arbre à thé 1 goutte + citron 1 goutte sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée à café de miel 5 fois par jour pendant 4 jours

 

  • Rhino-pharyngite : eucalyptus radié 2 gouttes + ravintsara 2 gouttes, à diluer dans de l’huile végétale et en massage du dos et du thorax 6 fois par jour pendant 3 jours

 

  • Rhume, sinusite : eucalyptus radié en diffusion ou 2 gouttes sur un mouchoir à respirer 4 à 5 fois par jour après lavage de nez avec de l’eau de mer

 

  • Toux grasse : eucalyptus radié dilué dans de l’huile d’amande douce en massage sur le thorax.

 

  • Toux sèche : cyprès 1 goutte sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée à café de miel 4 fois par jour par voie orale

 

  • Grippe : en prévention, diffusion de ravintsara 10 minutes 4 à 5 fois par jour. En traitement, 4 gouttes de ravintsara + 3 gouttes d’eucalyptus radié dilués dans de l’huile végétale en massage sur le dos et le thorax 4 à 6 fois par jour pendant 2 jours maximum

 

 

Comments are closed.