Une histoire vraie…

Mise au point il y a plus de 400 ans, l’eau de la Reine trouve sa force et son origine dans la nature.

En 1611, un médecin passionné de phytothérapie invente une recette à base de reine des près et en donne la recette à un religieux. Fabriquée par les moines d’un couvent rue de Vaugirard à Paris, cette eau remporte un certain succès. Les 14 plantes (dont la reine des près, le frêne, la prêle et le cassis) et 9 épices qui la composent sont connues depuis longtemps pour leurs qualités antalgiques et antirhumastismales.

1er avril3

A la cour, on se l’arrache ! La reine Marie-Thérèse d’Autriche, épouse de Louis XIV utilise cette préparation pour calmer ses maux de tête. Elle fait rapidement la fortune du couvent qui la fait breveter par Louis XIV. La formule de l’eau de la Reine (qui doit sans doute son nom à sa célèbre utilisatrice ou plus simplement à la plante qui entre dans sa composition la reine des près)  est rachetée en 1831 par Mr Ulmaire Spiret. Ce chimiste passionné en extrait une poudre blanche qui deviendra vite célèbre, l’aspirine.

L’eau de la Reine est toujours commercialisée et vendue en pharmacie avec une composition inchangée depuis des siècles.

Passionnante cette histoire, n’est-ce-pas?

Mais n’oubliez pas que nous sommes le 1er avril…

Il y a du vrai, il y a du faux.

Avez-vous trouvé?

Et maintenant la véritable histoire :

Mise au point il y a plus de 400 ans, l’eau de mélisse des Carmes Boyer trouve sa force et son origine dans la nature.

En 1611, un médecin passionné de phytothérapie invente une recette d’eau de mélisse et en donne la recette à un religieux. Fabriquée par les moines d’un couvent des Carmes rue de Vaugirard à Paris, cette eau remporte un certain succès. Les 14 plantes et 9 épices qui la composent sont connues depuis longtemps pour leurs qualités apaisantes, toniques et digestives.

A la cour, on se l’arrache! Le cardinal de Richelieu utilise cette préparation pour calmer ses maux de tête. Elle fait rapidement la fortune du couvent qui la fait breveter par Louis XIV. La formule de l’eau de mélisse des Carmes est rachetée en 1831 par Mr Boyer qui y accole son nom mais ne change pas la formule.

L’eau de mélisse des Carmes Boyer est toujours commercialisée et vendue en pharmacie avec une composition inchangée depuis des siècles.

Quelques précisions :

L’aspirine ou acide acétylsalicylique a été découverte en 1853 par le strasbourgeois Frédéric Gerhardt mais c’est seulement en 1894 que le chimiste allemand Hoffman en fait la synthèse pour le laboratoire Bayer.

L’acide spirique proche de l’aspirine est le composé actif de la reine des près. Le nom latin de cette plante Spirea ulmaria est reconnaissable dans le nom a-spir-ine.

1eravril 2

NB : Cette histoire est librement inspirée du livre « la petite pharmacie des produits cultes  » de Carde Hardoüin et Sabine Jeannin

Comments are closed.